Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Exploration et colonisation > Les vedettes du roc English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Les vedettes du roc

La découverte d'or

Saviez-vous que Dawson City, le centre de la ruée vers l'or au Canada, tire son nom d'un arpenteur géologue? Puisque George Dawson avait déjà exploré le Yukon en 1887, le Klondike était plus accessible lorsque, en 1896, les nouvelles de la découverte d'or ont attiré une file ininterrompue de chercheurs d'or.

Photo d'un groupe de personnes posant devant l'entrée d'une mine d'or de la Nouvelle-Écosse, en 1891

Groupe de personnes posant devant l'entrée de la mine d'or de Crows Nest, en Nouvelle-Écosse, en 1891
Source

Dès le début du dix-neuvième siècle, on s'intéressait à la recherche de l'or. Les gens voulaient devenir riches du jour au lendemain. Mais pendant la ruée vers l'or, la plupart des chercheurs d'or ont fini par dépenser tout leur argent sans jamais trouver d'or.

William Logan estimait que les Canadiens ne devaient pas perdre trop de temps à chercher de l'or. Il préférait chercher des ressources plus utiles à la vie quotidienne. Il a essayé de susciter de l'intérêt, par exemple, pour l'ardoise, qui sert à construire des toits à l'épreuve du feu, la dalle, qui permet d'améliorer les routes, et le minerai de fer, utilisé par les industries manufacturières.

Ce n'est qu'à la fin du dix-neuvième siècle que le plus riche filon d'or du Canada a été découvert au Yukon. George Dawson (directeur de la Commission géologique du Canada de 1895 à 1901) avait exploré le Yukon en 1887. Grâce à ses analyses géologiques et à sa cartographie de la rivière, les chercheurs d'or ont pu se rendre plus facilement dans cette région lorsqu'on a découvert de l'or au Klondike en 1896. Dawson a aussi envoyé Joseph Tyrrell, un autre géologue célèbre, dans les champs d'or du Klondike en 1898. Tyrrell a été tellement emballé par ce qu'il a vu qu'il a démissionné de la Commission géologique du Canada et a travaillé à son propre compte comme géologue au Klondike pendant les sept années suivantes.

Pépite de savoir

Vers la fin de sa carrière à la Commission géologique du Canada, Joseph Tyrrell gagnait 1 850 $ par année.

Il a dit...

« L'or que l'on trouve au fond du gravier contient souvent de grosses pépites. Il se peut que ces dépôts d'or aient été formés par la rencontre de deux sources, l'une qui aurait descendu la vallée du mont French, et l'autre provenant de la bordure du glacier qui descendait autrefois la vallée. On me dit qu'un homme qui essaie de recueillir de l'or à l'aide d'un balancier peut réussir à excaver de 1 800 à 3 600 kilos de sable en une journée; on raconte aussi qu'un homme en a déjà recueilli pour une valeur de 2 800 $ en une seule journée et que, à plusieurs endroits, un mineur pourrait en excaver pour une valeur de mille dollars par jour. » [traduction libre]

(Joseph Tyrrell, 26 juillet 1898)


Photo de Dawson City, au Yukon, en 1898, montrant de nombreuses personnes qui traversent une petit pont et qui circulent dans une rue de terre battue bordée de maisons en bois

Dawson City, au Yukon, en 1898, a accueilli de nombreux chercheurs d'or pendant la ruée vers l'or du Klondike (photo prise par Joseph Tyrrell)
Source


Photo d'un mineur en train de laver de l'or au bord de la rivière Saskatchewan, en Alberta, en 1898

Lavage de l'or au bord de la rivière Saskatchewan, en Alberta, en 1898 (photo prise par George Dawson)
Source

PrécédentSuivant