Sauter les liens de navigation (touche d'accès : Z)Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archives Canada Canada
Page d'accueil > Littérature > Des histoires à bon marché! English

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière : Des histoires à Bon Marché! Les romans en fascicules de 1940 à 1952
Table des matières
À propos des histoires à bon marché!
Introduction
Industrie du roman en fascicules
Collection de langue anglaise
Collection de langue française
Thèmes
Corruption des moeurs
Le déclin des romans en fascicules
L'influence des romans en fascicules

Galerie!

Version Flash

Éditions intégrales des magazines
Ressources pédagogiques
Boîte aux lettres
Générique du site

Titre de section : Thèmes

« De la sensualité plein la vue et la guerre mondiale »

Les magazines pour hommes seulement, la politique internationale et le socialisme

Couverture intérieure du fascicule STAG, novembre-décembre 1943
Source

De la sensualité plein la vue : la séduisante Veronica Lake est devenue célèbre en se couvrant un œil avec sa frange de cheveux, et des milliers de jeunes Américaines ont accouru chez leur coiffeur pour faire de même. C'est alors qu'a éclaté la guerre mondiale… [traduction]

-- Légende accompagnant une photo
suggestive de Veronica Lake, Couverture
intérieure, Stag, novembre-décembre 1943

Le magazine pour hommes seulement Stag. The Man's Magazine, édité par Daring Publishing, a été lancé à l'automne 1941.

Sa mascotte -- un cerf mâle doté de bois, au sourire exalté et aux yeux vitreux -- était une subtile allusion au rut. Les couvertures de Stag arboraient des images suggestives de femmes ravissantes et de filles aux jolies formes et promettaient « bandes dessinées, humour, fiction et articles  », dont le contenu était destiné à un public adulte.

Couverture du fascicule STAG, avril 1945   Table des matières du fascicule STAG, avril 1945
Source   Source

Le magazine contenait effectivement des bandes dessinées provocantes, des histoires drôles, des photos de célébrités aguichantes et des articles liés au mode de vie des célibataires, tels que « What to do About a Drunk ». Ce contenu était entrecoupé d'annonces de guides essentiels comme The Playboys' Handbook or A Guide to Faster Living de George (The Real) McCoy, Cities of Sin, l'« histoire authentique et incroyable du trafic de femmes en Orient », ainsi que Bed Manners (How to Bring Sunshine Into Your Nights), qui promettait « de nombreuses illustrations pernicieuses ».

Couverture du fascicule STAG, automne 1941
Source

Mais au-delà des images sensuelles et des plaisanteries à double sens, Stag abordait des questions beaucoup plus sérieuses. L'éditorial du premier numéro mentionnait d'ailleurs à ce propos :

Stag apparaît sur la scène canadienne à un moment où des événements majeurs d'envergure mondiale nous propulsent dans une crise historique, que l'humanité doit traverser pour retrouver une vie nouvelle et meilleure […] Les Canadiens n'abandonnent pas, déterminés à contribuer à l'anéantissement du nazisme et du fascisme. Ils fondent leurs espoirs sur deux nouveaux alliés : la puissante Union soviétique, qui tient les armées d'Hitler à distance depuis plus de neuf semaines, et les États-Unis qui, jusqu'ici, nous ont apporté un soutien moral. [traduction] (Stag, automne 1941)

Les événements de la Deuxième Guerre mondiale assombrissaient beaucoup la population, et le mot d'ordre était patriotisme. À cet égard, la position des éditeurs de Stag était des plus intéressantes : elle révélait une franche adhésion aux principes de la gauche et du socialisme. Les louanges de Stag à l'endroit de l'Union soviétique ne se limitaient pas à l'admiration de ses exploits contre les armées d'Hitler. De même, les reproches que le magazine adressait aux États-Unis englobaient beaucoup plus que les tièdes éloges faites au pays pour son « soutien moral  » dans la lutte contre le nazisme et le fascisme.

Le numéro dans lequel apparaissait l'éditorial mentionné plus haut contenait aussi un article intitulé « Are You Insane?  ». Cet article critiquait vivement les lois américaines sur l'aliénation mentale, qui autorisaient allègrement l'internement d'« à peu près n'importe qui dans un asile privé  » (Stag, automne 1941, p. 31).

Couverture du fascicule STAG, juillet-août 1945
Source

La position des éditeurs de Stag n'a pas été ébranlée par l'engagement des États-Unis dans la guerre à la suite de l'attaque sur Pearl Harbor. L'article « Is Charlie Chaplin an "Undesirable"? », paru dans le numéro de juillet-août 1945, critiquait violemment les « persécutions  » qu'infligeait la section de la presse américaine qui affichait une préférence pour les nazis à cette grande vedette de cinéma en raison de ses tendances gauchistes (Stag, juillet-août 1945, p. 13). L'article était suivi d'une exhortation qui adoptait le même ton empreint d'un mélange d'ardeur socialiste et de patriotisme : « L'argent est à l'origine de tous les fléaux! Pourquoi ne pas échanger le vôtre contre des obligations d'emprunt de guerre?  » [traduction] (Stag, juillet-août 1945, p. 17).

Page 12 du fascicule STAG, automne 1941
Source

Entre les mignons dessins de femmes en lingerie fine se trouvaient aussi des caricatures relatives au socialisme. L'une d'elles montrait un homme d'affaires outré en train de prononcer un discours passionné devant une foule, et elle était accompagnée de cette légende : « Le gouvernement ne doit pas s'ingérer dans les affaires […] Tout ce que nous voulons, c'est qu'il nous accorde le monopole ainsi que l'argent nécessaire pour construire et équiper nos usines […] Après, qu'il nous laisse tranquilles! » [traduction] (Stag, automne 1941, p. 12). L'adhésion aux principes de gauche convenait parfaitement au magazine, qui précisait dans la table des matières de chaque numéro : « Stag est imprimé au Canada sur du papier canadien par des ouvriers syndiqués. » [traduction]

Le magazine exprimait à nouveau de l'admiration pour le socialisme et l'Union soviétique dans son édition de décembre 1942, en allant jusqu'à publier un éditorial intitulé « Timoshenko for Allied Chief », qui recommandait le choix du général russe Semyon Timoshenko comme commandant militaire suprême des Nations Unies 1. En plus de faire l'éloge de la Russie en la décrivant comme l'endroit « où Hitler avait rencontré pour la première fois une résistance totale », cet éditorial observait que l'Union soviétique savait « parler le nouveau langage militaire de l'Allemagne, et qu'elle l'avait assimilé alors que les experts militaires britanniques et américains n'en maîtrisaient pas encore les rudiments » [traduction] (Stag, décembre 1942, p. 22).

Couverture du fascicule STAG, décembre 1942   Page 22 du fascicule STAG, décembre 1942, présentant l'article intitulé Timoshenko for Allied Chief
Source   Source

Bien que Timoshenko n'ait jamais occupé la fonction que Stag proposait de lui attribuer, les Canadiens manifestaient un vif intérêt à l'égard de l'Union soviétique pendant la guerre, à tel point qu'Adam Publishing a commandé au major E. Cecil-Smith le livre Red Ally: An Estimate of Soviet Life and Soviet Power.

Ce livre, dont la couverture était illustrée des portraits de Churchill, de Roosevelt et de Staline, se présentait comme un témoignage d'appréciation que le Canada se devait d'offrir depuis longtemps à son nouvel allié militaire : « Ce livre aurait dû être écrit en juin. Mais comme la plupart des gens, je m'attendais à trouver des renseignements sur notre nouvel allié dans mon quotidien favori. Je croyais que, grâce aux services de presse internationaux de pointe dont ils disposent, les journaux diffuseraient rapidement l'information permettant à la population de déterminer si Staline est un allié ou un ennemi. » [traduction] (Smith, 1941, préface)

Couverture du livre RED ALLY, 1941
Source

Cet ouvrage abordait divers aspects de l'Union soviétique, notamment sa géographie, son histoire militaire récente, sa puissance militaire, sa situation politique et son contexte religieux. Afin de susciter l'intérêt des lecteurs célibataires (hommes et femmes) du magazine, le livre Red Ally consacrait aussi plusieurs pages au thème des « femmes nationalisées » de l'Union soviétique, des femmes qui occupaient les mêmes emplois que les hommes et gagnaient le même salaire. Il était fréquent de voir des femmes sur le marché du travail au Canada à cette époque, en raison de l'effort de guerre, et le major Smith insistait plutôt sur l'agacement causé par certaines situations :

La norme qui a cours entre les hommes et les femmes […] est très stricte, ce qui est gênant pour les visiteurs étrangers. Par exemple, dans un compartiment de train, il arrive qu'une couchette libre soit attribuée à une personne du sexe opposé. Cette situation est scandaleuse pour la plupart d'entre nous, alors qu'en Russie elle n'occasionnerait aucun embarras. [traduction] (Smith, 1941, p. 114)

Dans la presse à grand tirage, tout comme dans les médias culturels populaires tels que les romans en fascicules, les Canadiens commençaient à porter des jugements sur la place qu'ils occupaient dans le monde et à jeter un regard critique sur les pratiques des autres sociétés. En même temps, ils observaient leur propre culture et s'intéressaient à la question de l'identité nationale, une question que les romans en fascicules allaient aussi aborder.

 

Note

1. Bien que les Nations Unies n'aient été formées qu'en 1945, l'appellation « Nations Unies » a été formulée par le président des États-Unis Franklin D. Roosevelt et employée pour la première fois dans la « Déclaration des Nations Unies » du 1er janvier 1942, dans laquelle les représentants de 26 nations s'engageaient à lutter ensemble contre les forces de l'Axe.

Références

« Are You Insane? », Stag (automne 1941).

« Is Charlie Chaplin an « Undesirable »? », Stag, vol. 3, no 15 (juillet-août 1945).

Smith, Cecil E. Red Ally: An Estimate of Soviet Life and Soviet Power, Toronto, Adam Publishing, 1941.

« Timoshenko for Allied Chief », Stag (hiver 1942).

« With the Editor », Stag (automne 1941).