Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - Un voyage littéraire au Canada

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Introduction

par Katherine Govier

Le Canada est jeune et vaste, mais son territoire reste inconnu pour la plupart d'entre nous. Aux dires du célèbre critique littéraire canadien Northrop Frye, la question n'est pas de savoir « qui nous sommes », mais « où est ici ».

L'histoire de la colonisation compte plusieurs chapitres. Des pétroglyphes gravés sur les falaises près de Peterborough, en Ontario, et de Canmore, en Alberta, témoignent de la vie des premiers habitants. L'histoire se poursuit à travers la colonisation européenne, la guerre, la crise économique et la prospérité. Ces récits ne sont pas gravés dans la pierre mais écrits dans les livres. Notre littérature s'étend chaque jour, au fur et à mesure que des immigrants du monde entier joignent leurs histoires à la nôtre.

White page with black print

Tapuscrit du poème « Where I Come From », par Elizabeth Brewster

Source

Les écrivains sont attentifs à la terre comme à eux-mêmes. La grande étendue canadienne comporte la toundra arctique et les forêts ontariennes. Le voyage nous emmène des petites villes aux rues urbaines anonymes. Partout où nous nous installons, nous créons un paysage familier, depuis le quartier chinois de Vancouver, tel que Wayson Choy s'en souvient, aux villes de mines de charbon du Cap-Breton où Alistair Macleod campe ses romans. Carol Shields raconte Winnipeg et ses fleuristes, Michel Tremblay dépeint des scènes de la vie montréalaise, Timothy Findley décrit les manoirs Rosedale et Gabrielle Roy confie des histoires concernant la petite rue de Saint-Boniface où elle a grandi.

De la même façon, les secrets tapis au cœur des gens ont été imaginés, enregistrés et conservés. Les lieux continuent de s'exprimer par la voix des écrivains. Nous voyageons, par la lecture, d'un océan à l'autre. En tant que voyageurs littéraires, nous pouvons découvrir le Canada.