Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Les Archives littéraires

Précédent | Table des matières | Suivant

Liste des fonds et des collections

ROY, GABRIELLE, 1909-1983
LMS-0082

Fonds Gabrielle-Roy. - 1940-1983. - 20 m de documents textuels et d'autres documents.

Notice biographique

Photo de Gabrielle Roy à Québec

Source
Photo de Gabrielle Roy à Québec, 1959.

Gabrielle Roy, illustre écrivaine canadienne-française, est née à Saint-Boniface, au Manitoba, en 1909, de famille francophone. Elle a étudié à l'Académie Saint-Joseph, de Saint-Boniface, et au Winnipeg Normal Institute. Elle a enseigné pendant 12 années, d'abord dans des villages isolés, puis à Saint-Boniface, où elle a aussi fait du théâtre avec la troupe Cercle Molière. En 1937, elle est partie pour l'Europe (France et Angleterre, 1937-1939), où elle a étudié l'art dramatique et a écrit ses premiers articles publiés dans le périodique français Je suis partout. De retour au Canada en 1939, elle s'est installé à Montréal et a publié des reportages, des ouvrages descriptifs et des essais dans divers journaux et revues : Le Jour, La Revue moderne, Le Bulletin des agriculteurs et d'autres. Inspirée par la vie du quartier ouvrier de Saint-Henri, elle a écrit son premier roman, Bonheur d'occasion (1945). La traduction anglaise, The Tin Flute, est paru en 1947. Ce roman a éventuellement été traduit en quinze langues. Bonheur d'occasion a remporté le Prix Fémina (1947) et a été classé « best-seller » par la Literary Guild of America en 1947. C'est également en 1947 que Gabrielle Roy a épousé le docteur Marcel Carbotte pour ensuite s'établir dans la ville de Québec.

Photo de Gabrielle Roy à la Petite-Rivière-Saint-François

Source
Photo de Gabrielle Roy à la Petite-Rivière-Saint-François.

Bonheur d'occasion a été suivi d'autres romans et recueils de nouvelles et d'essais. Parmi tous les distinctions et les prix artistiques qui lui ont été accordés, mentionnons que Gabrielle Roy a été la première Canadienne à être reçue à la Société royale du Canada (1947), en plus d'être nommée compagnon de l'Ordre du Canada (1967). Elle a reçu le prix Duvernay, pour l'ensemble de son œuvre, en 1956, le prix David en 1971 et le prix Molson en 1978. D'autres œuvre importantes s'ajoutent, notamment Ces enfants de ma vie (1977), qui lui a valu son troisième Prix littéraire du Gouverneur général. Son autobiographie, La Détresse et l'Enchantement, qui raconte les trente premières années de sa vie (jusqu'à 1939), et ses lettres à sa sœur, Ma chère petite sœur, Lettres à Bernadette 1943-1970, ont été publiées après sa mort, en 1984 et en 1988 respectivement.

Portée et contenu

Le fonds Gabrielle-Roy comprend des manuscrits, des manuscrits dactylographiés et des épreuves d'œuvres publiées et inédites : La Rivière sans repos, Cet été qui chantait, Un Jardin au bout du monde, Ces enfants de ma vie et La Détresse et l'Enchantement. Le fonds ne contient aucun document sur Bonheur d'occasion et comprend seulement quelques pages de La Petite Poule d'eau. Le fonds inclut aussi une considérable correspondance privée et d'affaires, des documents financiers, des souvenirs, des exemplaires de livres de Gabrielle Roy et les anthologies et périodiques dans lesquels ont paru ses œuvres.

Source immédiate d'acquisition : le fonds Gabrielle-Roy a été acquis en deux dépôts du fonds Gabrielle-Roy inc. [1982-11, 1986-11]

Photo de Gabrielle Roy et des garçons de St. Henri

SourceP
hoto de Gabrielle Roy et des garçons de St. Henri.

En 1989, la Bibliothèque nationale du Canada a reçu une centaine de lettres écrites par Gabrielle Roy à Berthe Simard, son amie et voisine à Petite-Rivière-Saint-François. [1989-08]

En 1994, François Côté a cédé deux textes inédits de Gabrielle Roy à la Bibliothèque nationale du Canada [1994-17]. Ils faisaient partie du fonds Émile-Charles-Hamel, journaliste et critique, qui les avait reçus pour publication ou commentaire dans le journal Le Jour (1939-40). Le fonds Émile-Charles-Hamel se trouve à l'Université de Sherbrooke.

Langue : les documents du fonds sont en français.

Restrictions : les chercheurs qui veulent consulter les textes inédits et la correspondance personnelle doivent obtenir l'autorisation écrite du directeur administratif du fonds Gabrielle-Roy inc., a/s de Professeur François Ricard, 451, av. Stuart, Montréal (Québec) H2V 3H1.

Instrument de recherche : instrument de recherche disponible.

Fonds connexes : le fonds Gabrielle-Roy et Marcel-Carbotte0173 [1990-17, 1993-11], le fonds Marie-Anna-Roy0105 [1984-05], le fonds Jeanne-Lapointe0172 [1990-16], le fonds Éditions Pascal0216 [1995-11].

Précédent | Table des matières | Suivant