Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

ARCHIVÉE - La Confédération canadienne

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Provinces et territoires

Termes-clés

Les Fenians

Le mouvement des Fenians, du nom de guerriers de légendes irlandaises, a pris naissance en Irlande vers 1858. C'est d'abord une société secrète, dont les membres soutiennent la cause de l'indépendance irlandaise; elle recrute, en Amérique, les vétérans de la guerre de Sécession. Pour cette faction militaire, le Canada est une possession britannique vulnérable qui pourrait servir de territoire à la République d'Irlande.

Les Fenians attaquent en avril 1866 l'île de Campobello, au Nouveau-Brunswick. En juin 1866, une troupe de Fenians, dirigée par John O'Neill (1834-1878), s'empare de Fort Erie, au Canada-Ouest, et combat soldats britanniques et membres de la milice volontaire du Canada à Ridgeway. D'autres troupes de Fenians n'ayant pas réussi à se rendre au Canada, John O'Neill doit battre en retraite, ce qui donne lieu à l'arrestation de centaines de soldats; bon nombre sont emmenés à Toronto pour y subir leur procès. L'attaque des cantons du Canada-Est connaît la même fin. Non seulement les Fenians ont sous-estimé la détermination des troupes canadiennes et britanniques, mais leur réussite dépendait aussi du soulèvement des colons irlandais au Canada, lequel ne s'est jamais produit.

En 1870, John O'Neil réitère sa tentative d'invasion. La menace des Fenians plane plusieurs années durant, et on leur impute la mort de Thomas D'Arcy McGee, assassiné à Ottawa en 1868; à cette date, les Fenians ont indubitablement influencé le cours de l'histoire canadienne. La menace d'attaques ravive le mouvement proconfédération en 1866, et les colonies comme le Nouveau-Brunswick s'associent à une Amérique du Nord britannique unifiée, qui promet la solidarité et la sécurité.