La construction du site - Historique - Expo 67 - Bibliothèque et Archives Canada
 Bibliothèque et Archives Canada - Library and Archive Canada English | Aide     Canada  
 Page d'accueil > Explorer les thèmes choisis > Expo 67 - Flash > Menu > Historique
  Avis importants | Divulgation proactive  

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

expo67: une expérience virtuelle
   Historique   Pavillons   Activités   Invités d'honneur   Revue
de presse
   Héritage   Centenaire
du Canada

LA CONSTRUCTION DU SITE

Des efforts considérables sont déployés pour bâtir Expo 67. Il faut d'abord ériger le site lui-même et en améliorer l'accès. La coordination de tels travaux nécessite l'adoption d'un système de gestion efficace. Dès 1963, le colonel Edward Churchill, l'ingénieur responsable de la construction, est nommé directeur de l'aménagement.

Les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame sont officiellement remises à la Société d'Expo 67 le 30 juin 1964 par la ville de Montréal, qui est responsable des travaux. C'est à partir des îles déjà présentes, du roc extrait lors de l'excavation du métro de Montréal, des résidus des travaux d'aménagement de la Voie maritime du Saint-Laurent et du dragage du fond du fleuve que l'ensemble est créé. Il faut 28 millions de tonnes métriques de roc pour compléter le remblayage.

La prochaine étape consiste à planifier et à réaliser la construction de 850 pavillons et bâtiments dont une grande partie d'entre eux ont été conçus par des architectes et des ingénieurs des quatre coins du monde ! Il faut aussi s'occuper de l'aménagement paysager en installant du gazon, des fleurs, et même des arbres matures d'espèces variées. Étant donné que la plupart des pavillons doivent être démolis après l'exposition, les concepteurs n'ont pas à se préoccuper de certaines commodités que nécessitent les constructions permanentes, telles que les systèmes de chauffage. Il a toutefois été décidé dès le départ que des édifices, comme celui de l'administration, seraient permanents. Certains pavillons nationaux, offerts par leurs représentants à la ville de Montréal, sont toujours en place aujourd'hui.





Il est remarquable que seulement deux pavillons accusent un retard de construction. Rappelons qu'à six mois de l'ouverture, environ 6 000 travailleurs s'affairent sur le site. C'est donc dans une grande allégresse qu'Expo 67 est officiellement déclarée ouverte le 27 avril 1967. Comme l'a si bien dit Yves Jasmin, directeur des relations publiques, de l'information et de la publicité à l'Expo, ses magnifiques îles « sorties des eaux comme la Vénus de Botticelli », peuvent enfin s'ouvrir au monde.

 

img6 img7 img8 img9 img10
 



Plan du site
Recherche
Liens
Réalisation





Souvenirs Jeux
en ligne
Visite
virtuelle
Matériel
pédagogique