Skip navigation links (access key: Z)Bibliothèque et Archives Canada / Library and Archives CanadaSymbol of the Government of Canada
English - English version of this Web pageAccueil - Page principale du site Web institutionnelContactez-nous - Communiquez avec l'institutionAide - Renseignements sur la façon d'utiliser le site Web institutionnelRecherche - Recherche dans le site Web institutionnelecanada.gc.ca - Site Web du gouvernement du Canada

Contenu archivé

Cette page Web archivée demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle ne sera pas modifiée ni mise à jour. Les pages Web qui sont archivées sur Internet ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette page sous d'autres formats à la page Contactez-nous.

Bannière :  Les premières communautés canadiennes à la portée des jeunes
IntroductionExplorer les communautés
 

Titre de section : Les Chinois
Introduction | Histoire | Vie quotidienne | Culture | Références


Histoire

On raconte qu'un moine bouddhiste est arrivé sur la côte ouest du continent environ 400 ans avant Jésus-Christ. Il pourrait avoir été le premier Chinois à débarquer sur le territoire que l'on appelle aujourd'hui l'Amérique du Nord. Plus tard, en 1778, un groupe de charpentiers chinois à la recherche de fourrures a traversé l'océan en navire avec le capitaine John Meares et a accosté sur une île, maintenant l'île de Vancouver. On ne sait pas si certains de ces hommes se sont établis dans l'île. On sait, par contre, que de nombreux Chinois sont venus de Chine pour faire fortune au moment de la ruée vers l'or en Californie, en 1849. Une fois les gisements épuisés, plusieurs de ces hommes se sont dirigés vers le nord, en 1858, à la recherche d'or, minerai dont on avait signalé la présence dans la région de la vallée Fraser, en Colombie-Britannique.

La plupart de ces hommes sont venus du sud de la Chine. Dans ce pays, la population avait beaucoup augmenté, et il n'y avait pas assez de nourriture pour tout le monde. Bien des gens étaient sans travail. Ils avaient faim et ils étaient pauvres. Plusieurs croyaient que leur famille pourrait avoir une vie meilleure s'ils allaient en Colombie-Britannique. Cependant, les familles avaient souvent juste assez d'argent pour envoyer un seul membre mâle de la famille. Les autres membres de la famille devaient rester en Chine. Une fois que celui qui était parti avait trouvé du travail, il envoyait chez lui tout l'argent qu'il pouvait et rêvait au jour où il pourrait retourner en Chine, riche. Mais la vie qui attendait ces hommes n'était pas facile. Ils travaillaient très dur pour une petite paye et ils n'étaient pas toujours bien traités dans ce nouveau monde.

Suivant


Divulgation proactive